les résultats probants

On a pu observer les résultats suivants :

 

•         Études : amélioration de l’attention en classe et à la maison; acquisition de stratégies pour une meilleure mémorisation; meilleurs résultats aux examens et aux présentations orales.

 

•         Relaxation : meilleure gestion du stress, contrôle de l’agressivité, de la qualité du sommeil, moins de somatisations et capacité de recourir à la relaxation en cas de tension.

Les améliorations spécifique sur le plan de la santé au niveau cardio, la tension artérielle se stabilise grace un entrainement régulier

•         Habitudes de vie : progrès dans la gestion du temps disponible, du maintien de l’équilibre interne et externe.

          

•         Valeurs personnelles : amélioration de la force de volonté, de l’optimisme, de l’assurance, de la motivation, de la confiance en soi; attitude plus positive, amélioration des relations interpersonnelles.

 

•         En famille : meilleure relation parents/enfants, conscience des priorités et des valeurs de la famille, amélioration du dialogue familial grâce à la pratique en famille des techniques sophrologiques.

Cancer, douleur et médecine douce 

Gisèle Chvetzoff, Evelyne Arbiol, le 27/09/2008

Les spécialistes ont défini deux grandes familles de douleurs cancéreuses : les douleurs liées aux traitements et à la maladie et celles qui interviennent après la fin de la prise en charge.

Dans tous les cas, les soignants proposent des réponses qui font appel à différentes approches.

Ainsi l’approche médicamenteuse représente une part importante mais elle est très souvent associée à d’autres thérapeutiques : les techniques psychologiques (relation, sophrologie, hypnose, suivi psychologique), les techniques médicales (neurostimulation) et les médecines douces (acupuncture, ostéopathie, auriculothérapie, homéopathie, etc.).

 

L’association des méthodes, leur adaptation en fonction de chaque personne sont les clés d’un soulagement individualisé.

 

Intervenants:

  • Gisèle Chvetzoff, médecin oncologue.

  • Evelyne Arbiol, infirmière, de l’Unité d’évaluation et de traitement de la douleur du Centre Léon Bérard Lyon.

​© 2018 par Odile Leroux Sophrologue  et formatrice.

Créé avec Wix.com